e-Construction : Mon cyber-journal perso

"L'intelligence c'est d'apprendre de ses erreurs, la sagesse c'est d'apprendre de celles des autres..."


Après le billet concernant la nécessité de choisir une spécialisation et les commentaires qui ont suivi, un autre aspect mérite l'attention à mon avis :

Quoi lire comme articles ou livres et quelle documentation étudier et garder chez soi ?!

L'idée de faire ce billet m'est venue après un échange d'émail avec zendyani (dans lequel il attirait mon attention sur ma bourde concernant le prix Nobel de math ... qui n'existe pas) me parlant de la grande quantité de doc de sécurité qu'il conserve.

C'est aussi mon cas, des répertoires "sec", "security" et "secure", d'autres "to_read", "to_test" et j'en passe. Chaque fois que je tombe sur un article, une étude, une vidéo ou quoique soit concernant la sécurité, je le prend immédiatement ... sans le lire ou le voir dans la majorité des cas ... et c'est là le problème !!

En fait, dans mon cas, ce n'est pas lié uniquement à la sécurité ou même à l'informatique en général ... c'est plus une envie forte de lire et d'apprendre tout ce qui tombe sous mes yeux, de l'histoire et la politique, jusqu'aux théories récentes sur la physique quantique, en passant par les concepts de management et d'économie.

A première vue, c'est quelque chose de bien ... mais le problème est, comme indiqué dans le billet cité au début, il faut faire des choix : la connaissance encyclopédique n'est plus possible, en plus, ça ne fait pas manger ... et en même temps, la spécialisation nécessite actuellement de consacrer un temps fou pour apprendre chaque jour et aussi pour rester à jour (veille technologique).

Comment faire alors ?

Personnellement, j'essaye d'adopter la démarche suivante (en supposant que le choix de spécialisation a été fait) :

1- Étudier (pas lire uniquement) les ouvrages de référence de la spécialité.

2- Suivre des formations de haut niveau et acquérir les certifications correspondantes (dans la mesure du possible).

3- Identifier des experts reconnus dans la spécialité, lire leurs études et suivre leurs blog / site.

4- Pratiquer, tester et évaluer les outils / solutions (on peut assimiler ça à l'étude de la doc).


Vous l'avez compris, si vous voulez se spécialiser, et le rester surtout, il faudrait se débarrasser de beaucoup de livres et de doc, qu'en fin de compte vous ne lirez jamais ... pour moi personnellement, c'est difficile, mais c'est un choix à faire .

Tout ça, ne veut pas dire bien sûr, qu'on ne lira plus rien en dehors de notre spécialité ... chacun éprouve le besoin d'élargir ses horizons par d'autres lectures .... mais ça sera plus des lectures de détente ou de survol, qu'une vraie étude !!

A la fin, pour présenter graphiquement mon idée, voici deux "schémas" que j'ai réalisé, résumant ce que je viens de dire :

L'expertise pointue est à l'autre bout de la "connaissance encyclopédique"


(clickez sur l'image pour l'agrandir)

Chaque fois qu'on investi du temps et de l'effort pour acquérir des connaissances de spécialisation, nos connaissances "générales" stagnent ou diminuent même !



Chaque fois qu'on descend en profondeur, la surface de contact se rétrécie

(clickez sur l'image pour l'agrandir)

La même idée exprimée autrement. Pour pouvoir bien "percer" (au sens propre et au sens figuré), on doit minimiser au maximum les frottements (autres lectures) ... et la tête doit être "pointue" :)

Les domaines cités ne sont que des exemples, sans aucune signification de l'ordre ou des relations entre eux.


.

10 commentaires

  1. KT  

    très bonne analyse.
    C'est mon cas, avec encore plus de domaines a part la sécurité.

    Qui lira mon disque spécial ebook de 320 Go ????

  2. OstenX  

    Je crois que c'est avant tout dû au fait qu'internet a changé notre façon d'apprendre et d'acquérir de nouvelles connaissances. On ne lit plus de livre (pas en entier en tous cas), on survole les articles.
    Notre savoir est devenu large mais très peu profond. Du coup, on s'éloigne de la spécialisation.
    Je vous recommande d'ailleurs la lecture d'un article qui aborde ce sujet:
    http://www.framablog.org/index.php/post/2008/12/07/est-ce-que-google-nous-rend-idiot

  3. AmarSoft  

    merci Salah, wallah une bonne analyse

    mais isma7li: j'ai un exemple qui contredis ton théorème:
    al 3alim: tu lui donne une question sur le fikehe il te répond, al ossoule il te répond, al hadithe il te répond,al kawa3ide al shar3iya il te répond, tafssir kifkife, falsafa ikarik, math chikhe ikbir,shi3ere idawekhike, même la médecine il te donne une ordonnance.....
    la liste itwali khou :)

  4. SecDZ  

    @KT: personne ne lira tes ebooks ... même pas toi :)

    @OstenX:

    Si on veut faire de la spécialisation, il faut remettre ses lunettes et reprendre la lecture du papier :)

    Et en plus de rendre les gens plus "idiots", ça désinforme aussi

    @AmarSoft:

    Justement, je ne suis pas du tout d'accord ... et cette tendance à répondre à tout n'est pas vraiment un signe de savoir. Même dans les études religieuses (ouloum charia) on devrait se spécialiser ... comment peut-on donner une fatwa sur un concept économique si on ne comprend pas en détail le concept même.

    Avoir de larges connaissances oui (plus que générales), mais être "expert" dans toutes les sciences religieuses est un peu exagéré ... il y a des exceptions certes, mais c'est des exceptions :)

  5. AmarSoft  

    oui secdz des exceptions :)

    comme ibn al kayim al djawziya

  6. Modjo  

    merci pour cette analyse forte intéressante.
    pareil pour moi qui veux se spécialiser dans le domaine des réseaux ( pas encore choisi la spécialisation).mais comment bien ciblé les ouvrages à étudier ?

  7. SecDZ  

    @Modjo:

    Tu as raison de se demander comment choisir les ouvrages de référence.

    Quelques fois, par manque d'expérience et d'encadrement, on perd notre temps avec des livres qui nous désorientent plus qu'autre chose.... et faire le bon choix n'est simple, comme partout ailleurs :)

    Sinon, me concernant, c'est avec les lectures d'articles et de listes de discussions, de conseils de profs et de gens expérimentés ... et enfin, par mes propres erreurs de lectures que j'ai appris.

    Si je prenait ton choix (réseaux), je dirais : "les réseaux" de pujolles en Français et la suite TCP/IP Illustrated, ainsi que les RFC et encore les RFC. Après choix de ta spécialisation dans les réseaux, tu devras chercher et poser des questions ... et généralement les bon experts conseillerons les bonnes références :)

    Bonne chance :)

  8. Modjo  

    merci pour les conseils, oui effectivement j'avance avec le livre "Les réseaux" de Guy pujoll( édition 2008)et j'aborderai TCP-IP par la suite. saha ftourkoum

  9. Anonyme  

    Bonjour,
    Je suis une toute nouvelle lectrice de votre blog et je dois avouer qu'il est fort instructif !
    Je tenais à vous remercier pour l'article fort édifiant.
    Je suis tout à fait d'accord avec vous sur ce point : les "scientifiques" d'autrefois tels Ibn Sina, Al Khawarizmi ou Ibn Al Haythem avaient pour ainsi dire, des connaissances encyclopédiques, leur savoir s'étendait à toutes les sciences. Mais, comme vous le signalez à juste titre dans l'article, les temps modernes ont apportés l'hyper-spécialisation ; on trouve aujourd'hui, et tant que vous citez la physique quantique, des physiciens théoriciens des cordes en physique des particules expérimentale ! Quand on voit cela, il est vrai que la spécialisation est la meilleure voie.
    Merci encore pour l'article

  10. SecDZ  

    @Anonyme: merci pour les compliments :)

    "cordes en physique des particules" !!!

    C'est la première fois que j'entends ça, et en lisant quelques liens à l'instant je tombe sur les "cordelettes vibrantes" ... vous ne faites du mal là ... ubu comprendra :)
    (jeune, je voulais faire de la physique mais hélas)

Enregistrer un commentaire

Inscription à : Publier les commentaires (Atom)